vous êtes ici : accueil > INSTANCES PARITAIRES > CDAS - Comité Départemental à l’Action Sociale

Vos outils
  • Diminuer la taille du texte
  • Agmenter la taille du texte
  • Envoyer le lien à un ami
  • Imprimer le texte

COMPTE RENDU DU CDAS DU 23 NOVEMBRE 2013

Le 12/11/2013 s’est tenu le dernier CDAS de l’année.

1/ Mme Mourlane conseillère technique régionale a fait un point sur l’assistance sociale en Isère.

Elle a abordé en premier, le problème de la vacance du poste d’assistante sociale depuis le départ d’Elise Dumas l’été dernier.
Mme Mourlane a sélectionné une nouvelle assistante sociale qui arrivera le 1er mars 2014. Le processus administratif d’appels de candidature est long et il a été privilégié le choix d’une candidate expérimentée (qui a déjà évolué dans les ressources humaines)
Pendant ce temps, une assistante sociale sera embauchée en CDD de décembre 2013 à février 2014.
En attendant ces arrivées, les demandes d’assistance sociale continueront à être assurées par téléphone par les assistantes sociales des autres départements de la région par roulement de 4 semaines

Au niveau des conditions de travail, Mme Mourlane a insisté sur la lourdeur de la tâche de notre assistante sociale en rapport avec l’importance du département (1800 agents actifs) et donc la nécessité d’avoir une conseillère économique qui puisse s’occuper des budgets des collègues en difficulté financière.
Jusqu’à présent la délégation n’a pas été en mesure de mettre en œuvre ce soutien. La CAF ne prête plus sont concours, et les offres privées et associatives dans le département n’existent pas, reste le conseil général. Cette piste va être relancée. Mme Lutz de la DDPP (Direction Départementale de la Protection des Populations) a été sollicitée par le président du CDAS pour évoquer notre situation lors de la réunion des relais sociaux qui doit se tenir le 28/11/2013.

2/ Le Budget d’initiative local 2013.

  • Le budget arbre de Noël sera finalement de 27107€ au lieu de 34000€ du fait d’une subvention interministérielle régionale (SRIAS).
  • Au niveau des secours aux agents :
    Le geste en faveur des collègues affligés par des longues maladies ne sera plus systématique. Mme Mourlane met en avant des problèmes de secret professionnel et d’esprit de l’action sociale sans exclure totalement cette aide si cela peut permettre d’améliorer le contact avec une personne qui aura par la suite besoin des services sociaux. Le CDAS est libre de maintenir cette aide dans son budget.
    Aide alimentaire :
    La solution des bons alimentaires est privilégiée car elle permet au collègue en difficulté de ne pas être accompagné du délégué à l’action sociale pour faire ses courses. Avec la mise en place de Chorus, une offre nationale de marché a été lancée et remportée par la Sodexo. Problème la Sodexo n’a toujours pas débloqué les bons (le marché n’était-il pas aussi important qu’espéré ?!). En attendant, le délégué dispose toujours de la possibilité de faire des courses.
  • L’échec de notre dernière action de prévention sur les crédits à la consommation a été constaté tant au niveau de la plage horaire (14h sans facilités horaires accordées par la direction) que du choix de l’intervenant. Seules 4 personnes étaient présentes

3/ Le BIL 2014 prévisions
Les voyages et sorties prévus sont les suivants :
3 jours à Barcelone
sortie à Peaugres en Ardèche et/ou le parc des lutins à la Baume d’Hostun dans la Drôme
Marineland
Une subvention de 10000€ est déjà actée pour le prochain spectacle de Noêl

4/ Restauration collective

  • La rénovation des cuisines du CFP de Rhin et Danube.
    Le projet a été retardé pour des questions financières ( surcoût de 160000€ par rapport à l’étude initiale). Il est relancé avec la budgétisation du dépassement. Le début des travaux est prévu pour février 2014 pour une durée de 4 mois. Contrairement à ce qui avait été prévu, la salle de restauration ne sera pas disponible (donc pas de liaison chaude ou froide possible).
    Il sera proposé à 150 personnes d’aller au lycée Vaucanson, et pour 50 personnes à l’AGRIADE restaurant administratif en face du site Vallier (ancienne DDE).
    Les tickets restaurant ne seront envisagés qu’en cas de dépassement de la durée du chantier sur les vacances scolaires d’été et seulement pour les personnels qui ont l’habitude de se rendre au restaurant administratif ( au moins 5 fois par mois).
  • Sur Belgrade
    L’association ne serait plus en capacité de fonctionner mi-2014. Afin de baisser les coût des prestataires, il est demandé à l’AURHI qui doit renouveler son marché d’adjoindre à son offre la restauration de Belgrade. En cas d’échec de cette solution, les agents seront orientés sur le restaurant inter-administratif de la cité administrative, 1 rue Joseph Chanrion avec tout ce que cela comporte de difficultés pour les collègues qui ont des problèmes de mobilité.

5/ Le Logement
Une étude va être lancée par la délégation courant du 1er trimestre 2014. Cet état des lieux départemental établira le contexte, le détail de l’offre existante, les demandes avec leur traitement (taux de satisfaction) et les modalités d’information des agents.
Dans le rapport d’activité d’Elise Dumas, des éléments sont déjà disponibles.

6/Micro-crèche
Suite à une demande commune de tous les syndicats, il a été proposé la création d’une micro-crèche au CFP de Rhin et Danube
La création d’une crèche administrative est un projet porté depuis longtemps par les syndicats du CDAS. Jusqu’à présent ce travail avait été mené sans succès (lourdeur du projet et baisse des naissances)
Mais une évolution législative rend possible la relance du projet. Un décret de 2010 permet de créer une structure pouvant accueillir 10 enfants maximum à temps complet avec un personnel de 2 à 3 personnes et une surface minimale de 100 m2.
Le ministère était sur une politique de réservation de berceaux qui n’a jamais véritablement convaincu au niveau local. Cette politique n’a abouti qu’à la réservation de 3 berceaux à la crèche Babilou en interministériel à Eybens (l’offre est faible et rarement à proximité de la demande)
Le ministère semble explorer d’autres pistes au travers de l’abondement du CESU. Cette politique n’est en rien contradictoire à notre demande qui peut être particulièrement intéressante pour de nouveaux arrivants.
Il a été décidé de créer une commission pour concrétiser le projet par l’évaluation des demandes de places de crèche .

7/ Voyages
Il a été confirmé que la règle de départage en vigueur perdurerait, c’est à dire que les agents qui n’ont pu partir le voyage d’avant seront pris en priorité sur le suivant (s’ils sont intéressés).
Un débat a été aussi lancé pour savoir s’il ne serait pas possible de mieux tenir compte de la situation financière
de l’agent. L’utilisation du RFF pose trop de problèmes (beaucoup de travail pour un résultat qui n’est pas dans l’esprit de l’action sociale qui s’adresse à tous). Par contre Christian Courtet propose qu’on puisse adopter un tarif dégressif en fonction du nombre de participants ou mieux différencier le tarif des enfants de celui des adultes selon l’objet du voyage.

Article publié le 28 novembre 2013.


Politique de confidentialité. Site réalisé en interne et propulsé par SPIP.