vous êtes ici : accueil > ACTUALITES > Europe - International

Non à la ratification du pacte budgétaire Européen ou TSCG (Traité sur la Stabilité, la Coordination et la Gouvernance)

Seul un changement radical de cap peut remettre la construction Européenne sur de bons rails. Ceci passe d’abord et avant tout par la prise de conscience des salariés de tous les pays qu’une autre Europe est possible.

MOBILISONS NOUS POUR IMPOSER D’AUTRES CHOIX !

La CGT s’oppose à la ratification du « Traité sur la Stabilité, la Coordination et la Gouvernance » (TSCG).

La ratification du Pacte budgétaire par la France début octobre serait un évènement grave. Elle imposerait durablement une politique d’austérité.

Ce texte est destiné à imposer une discipline budgétaire stricte à tous les Etats de l’Union Européenne. Il prévoit aussi que les institutions de l’Union Européenne débattent au préalable « des grandes réformes de politique économique » envisagées par chaque pays. Les différents parlements nationaux seraient en grande partie dessaisis d’une de leur principale prérogative actuelle, celle qui consiste à définir les orientations économiques et sociales d’une nation.

Ce traité, baptisé le « Merkozy », est un déni de démocratie, un instrument dangereux, au service des puissances financières pour imposer l’austérité aux différents peuples.

La pétition rédigée par la CGT adressée aux parlementaires et au gouvernement, doit circuler partout et être entre les mains de tous les salariés, chômeurs et retraités. Il y urgence de se saisir de ce qui nous concerne au plus près.

LA SEULE ALTERNATIVE EST D’IMPOSER NOS CHOIX !

  • Découvrez également le contrat social pour l’Europe proposé par la CES (Confédération Européenne des Syndicats) ci-dessous :

Contrat Social CES

  • Enfin, dans son communiqué, le Collectif Audit Citoyen déclare ceci :

Nous, organisations associatives, syndicales et politiques, avons décidé de mener ensemble une vaste campagne d’éducation populaire et de mobilisation citoyenne, avec en particulier une grande manifestation unitaire le 30 septembre à Paris.

L’intervention des citoyens dans le débat démocratique doit convaincre les parlementaires – particulièrement celles et ceux qui ont été élus sur la promesse d’une renégociation de ce Pacte budgétaire – de refuser sa ratification et de permettre ainsi la réouverture du débat en Europe.

L’appel ci-joint est ouvert en permanence à la signature de toutes les organisations qui souhaitent contribuer à ces objectifs.

Premiers signataires de l’appel :
Aitec-IPAM, AC !, ANECR, Attac, CADTM, Cedetim-IPAM, CDDSP, CNDF, Les ??conomistes Atterrés, Fondation Copernic, Front de Gauche (Fase, C&A, Gauche anticapitaliste, Gauche unitaire, PCF, PCOF, Parti de Gauche, République & Socialisme), Marches Européennes, NPA, Résistance Sociale, Solidaires, Sud BPCE.

Retrouvez cet appel ci-dessous :

Déclaration Collectif Audit Citoyen

Article publié le 9 septembre 2012.


Politique de confidentialité. Site réalisé en interne et propulsé par SPIP.